Le Marché de proximité de Québec (MPQ) est un OBNL qui offre un accès direct à des aliments produits localement. Pour ce faire, il met en lien des producteurs et des mangeurs de la région via une plateforme de commande WEB et des points de chute hebdomadaires. Ouvert à l’année, il offre, au gré des changements saisonniers, une grande diversité de produits frais, de qualité, cultivés écologiquement et localement, et ce, à juste prix pour tous.   

 

Le MPQ est autant un service auquel on adhère, qu’un outil d’éducation et de sensibilisation. Le volet éducatif est très important dans la mission du MPQ. D’ailleurs, des liens sont entretenus avec d'autres groupes de la région afin que les adhérents puissent se sensibiliser et se mobiliser face aux grands enjeux agricoles, alimentaires, écologiques ou encore, de santé.

 

Pour les producteurs, le MPQ n'est pas qu'un simple outil de mise en marché, il est aussi un espace de solidarité créant un lien direct avec les dégustateurs de leur travail. Il favorise donc les relations directes entre adhérents et producteurs, que ce soit par des rencontres et des dégustations au point de chute ou encore par des ateliers, des visites et des journées d'entraide à la ferme.

 

AncreMission, vision et valeurs

Le MPQ propose un accès à des produits locaux et saisonniers qui respectent l'environnement, les animaux et les gens, par une mise en marché de proximité, conviviale et mobilisatrice, qui favorise une solidarité entre mangeurs et producteurs et qui s'inscrit dans une réappropriation du système agroalimentaire.

 

En s’impliquant du local au global, le MPQ contribue à :

La convivialité :

  • Préserver une communauté de valeurs et de rencontres qui favorise et stimule les discussions, les échanges et le bonheur de manger local.
  • Encourager l’implication créatrice et dynamique des membres, des adhérents, des bénévoles et de la population en adoptant une structure non technocratique et des rapports non hiérarchiques, favorisant ainsi une démocratie participative.

L’écologie :

  • Soutenir des projets agroalimentaires qui d’une part, respectent l’environnement, les animaux et les gens et qui d’autre part, aspirent à offrir des produits sains, locaux et saisonniers tout en étant ancrés dans son territoire nordique.
  • Mettre au cœur de son action le respect des êtres vivants et de leur environnement.

L’engagement :

  • Dynamiser les communautés, groupes ou associations qui s’impliquent dans le monde agroalimentaire et qui cherchent à le transformer en y ayant une participation active.
  • Remettre en question le système agroalimentaire actuel, proposer des solutions à ses problèmes et incarner, individuellement et collectivement, des agents de changement.

L’équité :

  • Rendre accessibles des produits de qualité à un juste prix pour les mangeurs, sans nier le coût réel d’une agriculture respectueuse de l’environnement qui permet aux producteurs d’obtenir un salaire adéquat pour leur travail et d’assurer la pérennité de leur entreprise.
  • Assurer et promouvoir que tous les coûts liés au développement agroalimentaire et à la production agricole (environnementaux, sociaux, etc.) soient intégrés dans le prix de vente des produits.

La proximité :

  • Favoriser une économie locale et un développement régional basés sur des fermes ou des entreprises de taille modeste portant un idéal de projet paysan, respectant les cycles naturels et cherchant à assurer une occupation dynamique et viable du territoire.
  • Constituer un lieu d’échanges et de rencontres pour les producteurs, transformateurs et mangeurs souhaitant se réapproprier le système agroalimentaire.

La solidarité :

  • Remettre en cause les rapports de domination dans notre société et encourager l’émergence de rapports entre producteurs, transformateurs et mangeurs basés sur le respect, la confiance et la reconnaissance de l’apport indéniable de chacun.
  • Respecter le droit de tous les peuples de produire et de s’alimenter selon leurs besoins, ressources, traditions et cultures.

 

AncreLignes directrices pour le choix des producteurs

Les producteurs participants au MPQ sont choisis pour leurs produits, mais également pour l’ensemble des effets de leur production sur l’environnement naturel et social. Nous tentons de soutenir une activité agricole qui se présente davantage comme un mode de vie plutôt qu’une activité purement économique. Les producteurs sont choisis dans un esprit de complémentarité afin d’éviter la compétition, tout en favorisant une diversité d’aliments pour les adhérents. Le Marché participe à un projet global de souveraineté alimentaire pour la région de Québec. Plus précisément, nous nous attendons à ce que les critères suivants soient respectés :

 

Des écosystèmes sains

 

Semences : Favoriser l’utilisation de semences biologiques, libres (non-brevetées) et anciennes. Viser une élimination des produits génétiquement modifiés (OGM) au MPQ, mais également dans toute la chaîne de production.

Respect des animaux : Favoriser des fermes où les animaux ont accès à de la nourriture adéquate, idéalement produite sur la ferme, où ils ont accès à l’extérieur lorsque possible et où les conditions de vie leur procurent confort et sécurité.  

 

Pesticides, insecticides, engrais de synthèse et autres intrants : Soutenir une agriculture durable, respectant les principes de production biologique, sans être nécessairement certifiée. Choisir des fermes qui compostent et qui gèrent écologiquement leurs fumiers et autres intrants. Limiter les agents de conservation dans les produits transformés.  

 

Respect de la biodiversité  : Soutenir des fermes qui détiennent ou promeuvent une grande biodiversité et qui cherchent à valoriser les espèces indigènes. Elles doivent avoir une utilisation écologique de l’eau et protéger les cours d’eau et les eaux souterraines situées près des fermes ou touchées par leurs activités agricoles.

 

Kilomètre alimentaire : Ramener au plus court la distance parcourue par les aliments offerts au MPQ tout en recherchant le meilleur équilibre entre diversité et distance.  

 

Des communautés vivantes

 

Communautés saines : Favoriser des fermes à dimension humaine qui s’inscrivent dans une démarche d’occupation viable du territoire agricole. Travailler avec des entreprises qui sont autonomes et pérennes plutôt que dans une logique de croissance infinie. Choisir des producteurs impliqués dans leur communauté et travaillant à son dynamisme.

 

Souveraineté alimentaire régionale : Nourrir de manière suffisante et saine la population régionale avec ses propres ressources et produits, en priorité, tout en respectant le droit à la souveraineté alimentaire de tous les peuples de la planète. L’agriculture doit s’ancrer dans un territoire et une communauté et servir à produire une nourriture de qualité et en quantité suffisante dans le respect de la nature, des ressources naturelles, des animaux et des êtres humains.

 

Produits locaux et saisonniers : Favoriser l’utilisation des produits locaux et saisonniers respectant les terroirs spécifiques de la région de Québec. Ceci implique de limiter les produits importés et de choisir ceux qui sont réellement équitables.

 

Équité pour les mangeurs et les cueilleurs : Contribuer à la prise de conscience du coût réel, pour les mangeurs, d’une agriculture viable tant pour nos écosystèmes que pour les producteurs.   

 

 

AncreEmployés et administrateurs

 

Anick Béland Morin, fondatrice et coordonnatrice

En 2007, après avoir complété un baccalauréat en anthropologie, les AmiEs de la Terre de Québec m’invite à donner un sens à ma démarche de locavorisme de l’époque en tentant de mettre sur pied un marché virtuel de produits locaux. C’est donc avec grand plaisir et énormément de motivation que je m’attaquai à constituer un garde-manger local en convainquant les premiers producteurs et mangeurs de se joindrABM_01.jpge au MPQ. Près de 10 ans plus tard, c’est avec fierté et conviction que je continue à m’y investir afin d'y réconcilier logistique et politique. Il n’est pas rare qu’entre deux recettes échangées, des suivis d’inventaires et un paiement à la caisse, je prenne le temps de parler de toutes les retombées écologiques, sociales, économiques et politiques de l’agroalimentaire de proximité. Je me suis également impliquée dans différentes causes agroalimentaires, tel que le Jardin communautaire biologique Le Tourne-Sol, où j’ai jardiné pendant 10 ans tout en occupant le poste de présidente durant 3 années. Je suis une des cofondatrices de groupes tels que Valorisons SMA et la Coopérative pour l’agriculture de proximité et écologique (CAPÉ). En 2014, je lançais avec mon conjoint Les jardins de la FRUITgalité afin d’approfondir encore plus mon engagement dans l’alimentation et l’agriculture de proximité et de connaître encore mieux la réalité des producteurs.

Antoine Carrier, responsable des points de chute

Membre et bénévole du Marché de Proximité depuis ses débuts ; militant altermondialiste et adepte de l'écologisme prônée par Michel Jurdant (co-fondateur des AmiEs de la Terre de Québec), le lancement du Marché de solidarité de Québec (son nom à l'époque) m'attirait au début surtout parce qu'il visait ultimement à financer ce mouvement d'écologie afin de lui donner de la visibilité et de lui faire prendre de l'expansion. Puis, quelques mois à peine après son lancement, la crise internationale de la faim (qui menace alors de famine 2 milliards d’êtres humains) propulsée par la flambée des prix d'un pétrole se raréfiant mais mise en place par un système agroéconomique mondialisé, vient multiplier la pertinence du Marché à mes yeux. Depuis 2014, j'ai la chance d'être producteur avec d'autres adhérents du MPQ, sur une petite ferme qui fourni quelques légumes au Marché. Témoin de la progression du Marché, ce dernier est aujourd'hui d'autant plus central dans ma vie que j'y travaille maintenant deux jours par semaine.

 

Le conseil d’administration (CA)  du MPQ  est constitué de 7 administrateurs qui sont responsables du suivi des différents dossiers et voient à ce que les actions posées par le Marché soient en cohérence avec sa mission. Au delà des tâches de gestion, il supervise, appuie et soutient activement les employés et  les bénévoles dans les activités quotidiennes du Marché.

Pour les contacter directement : ca.marche.quebec@gmail.com

 

Comité exécutif

 

Sophie Laughrea, présidence

Le Marché de proximité de Québec a été une révélation pour moi, il y a bientôt deux ans, alors queSophie_Laughrea.jpg je revenais m’installer à Québec. C’était un lieu où je pouvais à la fois satisfaire mon appétit de mangeuse consciente et de citoyenne engagée. Le MPQ est pour moi une façon concrète, accessible et conviviale de me mettre en action. Notre agriculture, j’y tiens et je crois qu’il est temps que le Québec, en tant que société, offre une plus grande reconnaissance à ceux et celles qui nous nourrissent, particulièrement à ceux et celles qui s’efforcent de mettre en place des modèles de production écologique, ancrés dans leur territoire et à dimension humaine.

 

Martine Gosselin, secrétariat

martineJe suis retraitée de l’enseignement en éducation à l’enfance. J’habite le quartier Montcalm depuis mai 2015. J’ai immédiatement adhéré au Marché de proximité. Les valeurs de cet organisme me rejoignent: promouvoir le bio et l’achat local, soutenir des agriculteurs, permettre la participation, dynamiser la vie de quartier et bien d’autres choses.

C’est une formule qui contribue à la qualité de vie de nombreuses personnes et qui donne un sens au mot communauté. Depuis que je fais partie du conseil d’administration, j’ai beaucoup appris sur la raison d’être du Marché, je pourrais aussi dire sur la nécessité du Marché dans le système agroalimentaire québécois. En espérant que ma contribution soit profitable autant que mon implication au Marché l’est pour moi…

 

Martin Bertrand, ctrésorerie

martinEn temps qu'ancien producteur maraîcher biologique de proximité, ce fut tout naturel de devenir membre du marché de proximité quand je me suis installé à Québec, il a bientôt trois ans. L'ancien producteur que je suis, est pleinement conscient de l'impact positif que peut avoir le marché pour ceux qui choisissent une agriculture humaine et respectueuse. Le mangeur citadin que me voila devenu, je désirs une nourriture saine qui soutien mes valeurs et qui aide à créer un monde meilleur.

 

Andréanne Lavoie, cévènement/communication

J’aime la complexité des questions liées au développement de systèmes alimentaires durables Photo ALavoie.jpget les difficultés qu’elles peuvent soulever. J’ai trouvé au Marché de proximité de Québec une possibilité de mettre en action et d’appliquer dans mon quotidien des valeurs que je chéris, en plus d’un terrain idéal pour y réfléchir. Mon engagement sur le conseil d’administration ne me permet que de pousser un peu plus loin les réflexions, mais surtout mon action citoyenne. Enfin, j’adore cuisiner... et il n’y a pas vraiment de plus grand plaisir que celui de transformer des produits que l’on sait fantastiques!

 

Nicolas Savard, évènement/communication

MPQ_Nicolas.jpg

Je suis membre du conseil d’administration du MPQ depuis 2016 et fier adhérent depuis 2011. Technologue agricole diplômé de l’ITA de Saint-Hyacinthe et spécialiste en production maraîchère, fruitière et en grandes cultures, je travaille comme inspecteur en production biologique. J’ai trouvé au MPQ un lieu d’implication pour me rapprocher de certaines de mes passions telles que l’agriculture bio, la vitiviniculture et l’acériculture. Il ne manque plus qu’une équipe de hockey du MPQ et je serais comblé!

 

Laura Santamaria, évènement/communication

Active depuis plus de vingt ans pour une santé global dans le domaine de la santé comme en tant qu’acuponctrice et travailleuse sociale, mon implication au marché de solidarité constitue pour moi une manière de promouvoir activement une réappropriation citoyenne d’un réseau de distribution agroalimentaire écologique et responsable. Le MPQ est pour moi un levier extraordinaire de changement et consicentisation collective auquel je veux contribuer en tant que membre du CA.

 

Dominique Dubé, comité évènement/communication

dominiqueAdhérente au Marché de Proximité depuis 2010 et bénévole pour diverses tâches et événements depuis 2011, j'ai eu envie de m'impliquer davantage et c'est pourquoi j'ai décidé de me joindre au Conseil d'administration. Je trouve la mission du Marché formidable autant parce qu'il donne l'accessibilité à des produits frais, locaux et en grande partie biologiques aux adhérents/mangeurs que pour le soutien qu'il apporte aux producteurs. Je suis fière de faire partie de cette organisation si précieuse dans l'offre alimentaire à Québec et j'espère pouvoir contribuer du mieux que je peux à son développement et sa pérennité. Longue vie au Marché!

 

Isabelle Picard, comité évènement/communication

Je suis une gourmande professionnelle et j’aime les choses faites avec amour. Ma rencontre avec le Marché de proximité de Québec, en 2016, a donc nécessairement été un coup de foudre! Je me considère privilégiée d’avoir accès à de si beaux et bons aliments, produits localement et dans le respect de l’environnement, et j’espère pouvoir faire ma petite part pour le Marché en m’impliquant au conseil d’administration.

 

AncreBénévoles

Le MPQ ne peut fonctionner sans l'implication hebdomadaire plusieurs de bénévoles qui participent aux tâches de gestion et, surtout, qui effectuent la distribution des commandes. Ces personnes qui ont à cœur la mission du MPQ sont présentes chaque semaine afin de recevoir les livraisons, préparer les commandes des adhérents, leur sourire, discuter de recettes et penser un autre système agroalimentaire. Chaque année, c'est près de 3000 heures de bénévolat qui sont effectuées par des citoyens engagés socialement. Par leurs implications, ils favorisent l’accès à une agriculture de proximité et transforment, à leur échelle, le système agroalimentaire pour le rendre plus convivial et durable. Vous avez envie aussi de vous impliquez dans un projet qui fait la différence  ?  C’est par ici :  bénévolat

 

AncreOn parle de nous!

section à compléter